La position de la Belgique dans le cadre de l’accord migratoire avec la Turquie

Madame la Ministre,

Comme vous le savez, la crise humanitaire à la frontière turque remet la question migratoire sur le devant de la scène. Une fois de plus, nous nous rendons compte que notre incapacité  à formuler une politique migratoire européenne solidaire provoque des crises humanitaires à nos frontières.

Le Président Erdogan était hier (lundi 9 mars) à Bruxelles pour discuter d’un nouveau soutien politique et financier de l’Europe à la Turquie. Le gouvernement allemand a annoncé qu’une coalition de pays « volontaires » de l’Union européenne envisage de prendre en charge jusqu’à 1.500 enfants migrants bloqués sur les îles grecques par mesure de soutien « humanitaire ».

Face à cette crise de l’accueil et humanitaire,

1 ) Que défend la Belgique comme relation entre l’Union européenne et la Turquie ? Est-elle en faveur d’un renouvellement de l’accord migratoire conclu avec la Turquie? Prendra-t-elle part à l’accueil de ces 1.500 enfants ? Les familles sont-elles comprises dans ces transferts ?  Il y a actuellement 38.000 personnes sur les îles grecques qui pourtant sont équipées pour 6000 personnes.  Qu’est-il prévu pour ces personnes ?

2 ) De manière plus générale,  quelle est la position de la Belgique face au nouveau pacte migratoire européen en discussion ? Soutient-elle une réforme du règlement de Dublin ? Si oui dans quel sens?

Dans la même catégorie…

Et les autres réfugiés ?

Et les autres réfugiés ?

Et les autres… Depuis quelques semaines, l’élan de solidarité envers les réfugiés ukrainiens fait...