Question à la Ministre De Blok sur la situation dans les centres Fedasil

Madame la Ministre,

Nous le savons, la situation de saturation dans les centres Fedasil est un héritage de choix politiques du passé.  Aujourd’hui, avec un taux d’occupation moyen de 97 % (120 % pour certains centres) la situation reste préoccupante au regard des mesures sanitaires nécessaire pour lutter contre la crise  et se protéger de la pandémie.

L’anxiété générale, la surpopulation des centres, les mesures de confinements particulièrement difficiles dans ces centres, l’attente, parfois très longue, peuvent, on s’en doute, provoquer des tensions entre résidents. Autre problème souvent dénoncé, la qualité de la nourriture dans les centres est déplorable, les rations sont très faibles et ne correspondent pas toujours à certaines habitudes culturelles.

Alors que des contaminations sont évoquées dans certains centres, l’affaiblissement des organismes lié à une alimentation insuffisante peut avoir des conséquences catastrophiques.

Madame la Ministre,

  • Des masques sont-ils dorénavant mis à la disposition des travailleurs de Fedasil ?
  • Pourquoi les chiffres des taux d’occupations de chaque centre ne sont-ils pas rendus public ? Une meilleure transparence de la situation de chaque centre pourrait nous permettre de rechercher ensemble des solutions au  niveau local.  
  • A propos de solutions locales, l’ouverture de nouvelles ILA permettraient de désengorger des centres bondés, des dispositions ont-elles été prises vers les communes et CPAS pour encourager à l’ouverture de nouvelles places, l’enveloppe pour les ILA a-t-elle augmentée ?  
  • Quel est le budget nourriture pour les centres fedasil ? A-t-il augmenté avec l’ouverture de nouveaux centres ? Les dons alimentaires extérieurs sont pour le moment interdit en raison des normes sanitaires, envisagez-vous de lever cette interdiction ?

    Lire réponse de la ministre

Dans la même catégorie…