Question à la Ministre De Block sur l’impact de l‘épidémie de Covid 19 sur l’accueil des MENA

Madame la ministre,

La situation spécifique des mineurs étrangers non-accompagnés méritent notre attention particulière. En effet, je suis d’autant plus préoccupé par l’impact de la crise actuelle sur ces jeunes exilé.e.s. qu’il s’agit d’un public déjà particulièrement vulnérable en temps normal.

Il me semble en effet particulièrement important que tous les MENA, sans aucune distinction, puissent bénéficier d’un accueil dans une structure accessible, sécurisée et avec un encadrement spécifique. Une exclusion de MENA des réseaux  d’accueil pourraient avoir des conséquences néfastes tant pour les jeunes concernés que pour la société dans son entièreté.

De plus, la procédure informatique pour l’enregistrement des demandes d’asile s’avère être un obstacle particulièrement problématique pour les MENA. Les organisations de la Plateforme mineurs en exils demandent une révision de la procédure afin de faciliter leur prise en charge.

Je me pose dès lors les questions suivantes, madame la Ministre  :

  • Qu’avez vous entrepris depuis le début de cette crise sanitaire afin de garantir un accueil suffisant, de qualité, et respectant les mesures de sécurité pour tous les MENA ?

  • Envisagez-vous de donner comme instruction à l’Office des étrangers d’accepter l’enregistrement de tous les mineurs étrangers non-accompagnés qui se présenteraient spontanément au Petit-Château, et ce même sans rendez-vous, afin qu’ils puissent bénéficier sans délai d’une place dans le réseau d’accueil pour MENA ?    

  • Les moyens et les capacités d’accueil des centres pour MENA ont-ils été renforcés afin de garantir à chaque mineur non-accompagnés une place d’accueil spécifique? Dans le cas contraire, comptez-vous à court terme renforcer les capacités d’accueil afin notamment de permettre le respect de la distanciation sociale dans les centres pour mineurs?

  • Sachant que, pour des raisons sanitaires, aucune sortie du réseau n’est actuellement souhaitable et qu’il est devenu impossible de se conformer à un éventuel ordre de quitter le territoire, comptez-vous garantir aux MENA une continuité de l’accueil pour toute la durée de la crise sanitaire en incluant également celles et ceux qui atteignent leur majorité sans avoir pu obtenir de titre de séjour légal?

Lire la réponse de la ministre.

Dans la même catégorie…

Et les autres réfugiés ?

Et les autres réfugiés ?

Et les autres… Depuis quelques semaines, l’élan de solidarité envers les réfugiés ukrainiens fait...