Une victoire ! Nous faisons voter Résolution Ecolo-Groen pour l’accueil en Belgique d’enfants mineurs non-accompagnés de Grèce

6 mai 2020

Communiqué de presse / La Chambre approuve la Résolution Ecolo-Groen pour l’accueil en Belgique d’enfants mineurs non-accompagnés vivant actuellement dans des camps de réfugiés en Grèce

Ce mercredi après-midi, la Commission des relations extérieures de la Chambre a approuvé la résolution d’Ecolo-Groen appelant le gouvernement à accueillir en Belgique des MENA (mineurs non-accompagnés) des camps de réfugiés grecs. C’est un premier pas pour une approche plus humaine des migrations.

À l’heure actuelle, 42.000 personnes migrantes vivent dans ces camps de réfugiés dont les installations sont initialement prévues pour 6.000 personnes. Les conditions de vie y sont dramatiques ; les installations sont vétustes et les camps ressemblent à des décharges à ciel ouvert, surpeuplées et insalubres, la nourriture y est avariée et, avec un point d’eau potable pour 1.600 personnes, les besoins sanitaires de base ne sont évidemment pas respectés.
On rapporte au quotidien des perturbations, des incendies et même des cas d’abus sexuels. Ces camps de réfugiés sont un enfer pour ses occupants et particulièrement pour les 1.600 mineurs non-accompagnés qui y vivent dans des conditions terribles.

« Ce vote est une victoire qui va dans le sens de la vision humaine et solidaire de la politique migratoire que nous défendons depuis toujours », déclare Simon Moutquin, député fédéral Ecolo/Groen et porteur du texte à la Chambre.
« Jusqu’à présent, la Belgique avait choisi de laisser ces enfants survivre dans les camps de réfugiés, c’était une honte pour nous-même. Grâce à cette résolution, un appel fort est lancé vers le Gouvernement pour sortir du déni et agir, enfin. »

Le plan d’action de la Commission européenne pour la relocalisation de 1.600 enfants sans parents est déjà en vigueur, dix pays européens y participent et plusieurs dizaines d’enfants ont déjà été transférés en Allemagne et au Luxembourg. Jusqu’à présent, le Gouvernement fédéral est resté silencieux quant à une participation de la Belgique à cette initiative européenne.

« Cela fait des mois que les organisations internationales alertent sur des conditions de vies inhumaines dans ces camps, la Belgique pouvait agir plus tôt, elle aurait dû agir plus tôt », renchérit Simon Moutquin. « Avec cette résolution, nous poussons le Gouvernement à accueillir en Belgique des enfants et àdéfendre au niveau européen un mécanisme d’accueil similaire pour les autres personnes vulnérables. »

« Un membre fondateur de l’Union européenne tel que la Belgique ne peut pas faire fi de la solidarité européenne », continue Simon Moutquin. « L’attitude trop timide de notre pays n’était plus tenable. Ces derniers jours, nous avons discuté avec les autres partis et notre intention était de parvenir à un consensus sans déboucher sur un texte édulcoré et donc inutile. Nous y sommes parvenus et nous espérons que désormais, le Gouvernement minoritaire respectera la demande du Parlement et que au plus vite, ces mineurs non-accompagnésquitteront cet enfer pour rejoindre la Belgique », conclut Simon Moutquin.

Dans la même catégorie…