Reconnaissance du statut de réfugié pour les demandeurs d’asiles gazaouis.

Question orale de Mr Simon Moutquin à Mme Maggie de Block, Ministre de l’asile et de la migration.

Concerne: Reconnaissance du statut de réfugié pour les demandeurs d’asiles gazaouis.

Un enquête du journal israélien Haaretz, publiée le 18 octobre dernier, aborde le récent durcissement du CGRA à l’égard des demandes d’asiles de personnes ayant quitté la bande de Gaza. Un durcissement que vous aviez d’ailleurs annoncé vous-même en décembre 2018.

Pourtant, le 28 août 2019, devant le Conseil de Sécurité des Nations-Unies, le coordinateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient, M. Nikolay Mladenov, rappelait combien la situation sécuritaire à Gaza est fragile et combien la situation humanitaire des habitants y demeure précaire, particulièrement en ce qui concerne l’accès aux soins de santé. Sur ce territoire, 80% des habitants dépendent de l’aide alimentaire internationale.

Sur le plan économique, la situation n’est pas moins catastrophique avec un taux de chômage en 2018 qui atteignait les 53% et même 70% chez les jeunes, selon la Banque mondiale.

Madame la ministre,

1) Combien de Palestiniens de Gaza ont reçu une réponse négative par le CGRA depuis ce changement d’attitude?

2) L’office des étrangers a-t-il organisé des retours volontaires ou forcés vers Gaza depuis lors? Si oui, combien?

3) Considérez-vous toujours que la situation sécuritaire et humanitaire sur place est en phase d’amélioration?

Je vous remercie par avance pour les réponses que vous apporterez à ces questions.

Simon Moutquin

Dans la même catégorie…

Et les autres réfugiés ?

Et les autres réfugiés ?

Et les autres… Depuis quelques semaines, l’élan de solidarité envers les réfugiés ukrainiens fait...