La collaboration avec les communes dans le cadre de l’ouverture de nouveaux centres Fedasil

29 avril 2020

Madame la ministre,

Ce 17 février le bourgmestre de Kalmthout, en province d’Anvers, a ordonné l’arrêt des travaux sur le site d’un futur centre d’accueil pour demandeurs d’asile. C’est la découverte d’amiante dans la structure du bâtiment et la nécessité d’effectuer des travaux spécialisés qui justifient la décision du bourgmestre. La durée d’allongement des travaux qui résultera de cette décision est particulièrement dommageable dans la situation de saturation que connaît le réseau actuellement.

Selon le bourgmestre, les objections de la commune quant au bâtiment concerné n’auraient jamais été prises en compte par Fedasil lors de l’élaboration du projet. Le timing de cette décision pose tout de même question puisqu’elle est intervenue quelques heures seulement avant la tenue d’un débat sur l’implantation de ce centre au sein de conseil communal de Kalmthout.

Madame la ministre,  à la suite de cet évènement, je me pose les questions suivantes :

1 ) Quelle était la capacité de ce futur centre d’accueil de Kalmthout et comment évaluez-vous l’impact du report des travaux sur la saturation du réseau ?

2) Quelles sont les procédures prévues en amont de l’ouverture d’un nouveau centre Fedasil ? Comment est organisée la coopération avec la commune et la communication envers les habitants ?

3) Dans l’objectif de favoriser l’acceptation de ces centres par les communes et leurs habitants, une évaluation de ces procédures a-t-elle été déjà été menée ?

Dans la même catégorie…

Rétrospective 2021

Rétrospective 2021

2021 est terminée et nous nous lançons dans une nouvelle année pleine d'espoirs. L'espoir de nous...