Israël/Palestine : Mettre fin aux violations du droit international pour éviter une nouvelle « escalade »

25 avril 2022

Communiqué de presse
Depuis quelques semaines, le gouvernement israélien jette à nouveau de l’huile sur le feu en réprimant violemment des rassemblements de Palestiniens protestant contre les provocations de fanatiques religieux israéliens sur l’esplanade des mosquées à Jérusalem. En plein mois de ramadan, les colons israéliens envahissent le lieu des fidèles musulmans afin de revendiquer une appartenance israélienne du lieu pourtant régi par un statu quo international décidé en 1967. Des centaines de Palestiniens ont été blessés à la suite des répressions de leur rassemblement par l’armée israélienne.Alors qu’en Israël, plusieurs attentats ont causé la mort d’une dizaine de personnes, le gouvernement israélien a répliqué par des raids contre la population palestinienne et une vague de meurtres extrajudiciaires en assassinant une vingtaine de personnes à Jenin, dans le nord de la Cisjordanie. L’ONG israélienne B’tselem a dénoncé ces exécutions, en dehors de tout cadre légal, parfois d’enfants, aujourd’hui légalisées par la décision du gouvernement israélien de « permission de tirer » sur les civils palestiniens.

Simon Moutquin, député fédéral, rappelle : “Pour la famille écologiste, toute violation du droit international est à condamner fermement, qu’il s’agisse de civils israéliens visés par des attentats et des roquettes ou bien de la population palestinienne victime d’assassinats, d’enfermements, de punitions collectives et autres. Nous insistons aujourd’hui: la violence systémique, quotidienne de l’occupation illégale de la Palestine par des centaines de milliers de colons et des milliers de soldats israéliens, le blocus de Gaza, imposé depuis près de 20 ans, et la politique de répression et de déshumanisation du peuple palestinien est la source de ce que certains appelleront bientôt une escalade de la violence”.

Alors que les rapports accusent les autorités israéliennes d’entretenir un régime d’apartheid, assimilable à un crime contre l’humanité, à l’encontre de la population palestinienne, la réponse politique européenne, ainsi que belge, est insuffisante. “Les sanctions internationales qui ont rapidement suivi l’agression de l’Ukraine par la Fédération de Russie nous montrent que des réponses efficaces et coordonnées contre les violations du droit international sont possibles et nécessaires. Nous devons montrer de la cohérence dans nos actions à l’encontre des violations du droit international à travers le monde”, poursuit Simon Moutquin.

Ecolo-Groen demande que le gouvernement accélère sa politique de différenciation, interdise l’importation de produits des colonies et sanctionne les dirigeants israéliens coupables de violations du droit international. Par ailleurs, les écologistes appellent les citoyens à soutenir l’Initiative citoyenne européenne qui vise à obliger la Commission à mettre en œuvre l’interdiction de l’importation de produits issus des colonies sur le sol européen.

Image : Ahmed Ibrahim / APA images

Dans la même catégorie…